jeudi 1 octobre 2015

Fnac-Darty : une affaire de point de vue


Que penser de ce coup de tonnerre imprévu ? Tout dépend...
Du point de vue de la Fnac, l'initiative est pertinente. Malgré les efforts (au demeurant remarquables) de ses dirigeants, la Fnac reste une entreprise qui a désespérément besoin de relais de croissance plus consistants que la papeterie ou le PEM design. S'intéresser à Darty qui est bien plus rentable, centré sur la "bonne" partie des produits techniques (le GEM) et champion du monde du service à domicile : cela fait sens !

Du point de vue de Darty, l'opération a une autre saveur. La Fnac n'apportera rien de significatif à Darty, ni en conditions d'achat, ni en savoir-faire (exception faite de sa marketplace). Pour les équipes de Darty qui font un travail également remarquable depuis 3 ans, être rachetées par un concurrent serait évidemment vécu comme une injustice. Reste que ce ne sont pas les équipes qui décideront, mais un Board représentant des banquiers anglais plutôt éloignés de ces préoccupations.

Le point de vue le plus négligé par les commentateurs est celui des clients. Cette opération créerait-elle de nouvelles valeurs ajoutées ? Enrichirait-elle le marché ? Aiderait-elle chacune de ces entreprises à mieux remplir sa "mission" (quelque chose comme... embellir et enrichir la vie par la culture et la technologie pour la Fnac ; accompagner "sans couture" l'accès aux solutions pour jouir mieux de sa maison pour Darty) ?

Il me semble que cette opération est positive pour les actionnaires de la Fnac, négative pour les équipes de Darty, neutre pour les clients... Et que c'est l'intérêt des banquiers anglais qui décidera au final. C'est le monde que nous avons choisi. Pas de regrets :) ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire ? Un avis ? N'hésitez pas à nous envoyer toutes vos remarques, nous ne manquerons pas d'y répondre.
L'équipe Dia-Mart Consulting.