lundi 6 février 2017

People, people, people



People, people, people

      Le 2 février, le Groupe Dia-Mart tenait sa conférence annuelle sur le thème « Innover, Transformer », avec des intervenants fantastiques : Oscar Farinetti (CEO Eataly), Serge Papin (Président Système U), Régis Schultz (DG Monoprix), Pascal Malfoy (DG délégué Leroy Merlin), Sébastien Bismuth (DG Undiz)… et les intervenants du Groupe Dia-Mart : Guillaume Antonietti, Georges Duarte, Bertrand Jouin, Rathsamy Thirakul.


Sans prétendre résumer la richesse des échanges, j’en ressors avec quelques enseignements :
  • Dans le monde qui vient, la véritable proximité ne sera pas géographique, mais psychologique et affective. La Confiance sera le grâal absolu des marques et des enseignes, or on sait à quel point ses fondements doivent être réinventés. Les leviers tactiques existent (ex : l’évaluation des produits par les autres clients…), mais la confiance reposera avant tout sur les valeurs et les comportements de l’entreprise. Chacun l’exprime à sa façon : le discours plein d’humanité de Serge Papin (et son refus des comportements prédateurs) ; l’insistance sur le Respect (des hommes, de l’environnement, des partenaires, des produits…) d’Oscar Farinetti ; etc. Voilà un message d’espoir réconfortant : le Nouveau Monde ne sera pas seulement celui de Trump et d’Amazon.
     
  • L’énergie, la libération, la mise en mouvement sont un autre point de convergence frappant : libération des énergies avec un pragmatisme assumé chez Régis Schultz (il peut assumer : regardez les performances chez But, Darty et maintenant Monoprix…) ; mobilisation aspirationnelle par la puissance de la vision chez Eataly ; dynamisme managérial digne d’une « start-up » de Sébastien Bismuth ; sans parler de l’incroyable ambition de la démarche collaborative de Leroy-Merlin. Car pour être à la fois responsabilisant et innovant, pour donner de l’espace aux équipes tout en les amenant hors de leur zone de confort, il faut faire et donner confiance, il faut un cadre clair, et il faut faire grandir les hommes.
     
  • Le rôle de l’innovation et de la technologie pour ces dirigeants est clair : il s’agit d’une évidence (comme l’illustrent l’audace d’Undiz Machine, l’open innovation digitale foisonnante chez Leroy-Merlin, ou l’insistance de Régis Schultz à fournir aux équipes les outils de leur performance). Mais elle n’est qu’un moyen. Le retail de demain restera avant tout affaire « de produits et de liens » (Serge Papin) : si la technologie permet de les sublimer, tant mieux…
C’est peu dire que chez Dia-Mart, nous nous sentons à l’aise avec ces convictions. Elles sont le fondement de nos valeurs, des solutions que nous proposons (ainsi Brandbirds, véritable révolution de l’écoute des clients et des collaborateurs) comme des concepts que nous créons (au service des clients et du commerce, comme le nom même de UX in Situ le revendique).
Nous sommes heureux et fiers d’avoir partagé ce moment avec les 200 participants, majoritairement des dirigeants du retail. Nous sommes surtout heureux et fiers de contribuer à inventer ce retail de demain, fait de confiance, d’énergie et d’innovation.
Trujillo, le gourou du « commerce moderne », aimait à répéter que les trois règles du succès y sont « location, location, location ». Dans le monde qui vient, le nouveau credo sera manifestement « people, people, people ». Nous, on aime bien…

Cédric Ducrocq
PDG du Groupe Dia-Mart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire ? Un avis ? N'hésitez pas à nous envoyer toutes vos remarques, nous ne manquerons pas d'y répondre.
L'équipe Dia-Mart Consulting.