mardi 28 novembre 2017

Moi j'aime bien le Safety Fun Game

Et c’est reparti ! La bien-pensance française crie au scandale. Ce grand méchant Amazon encouragerait la délation entre les collaborateurs. Beurk, nous voilà de retour à des moments sombres de notre histoire…

Trop facile de donner des leçons. Ca m’agace.

 La réalité du Safety game est de provoquer un échange, une discussion entre l’employé et le manager. D’ailleurs c’est bien le manager à l’issue de l’échange qui délivrera le fameux point. Rien est anonyme, ni l’employé qui dénonce, ni le manager qui est dénoncé. On est un peu loin de la délation là non ?

Plus sérieusement, je vois dans cette initiative, 2 éléments majeurs qui montrent à quel point Amazon est bien ancré dans le nouveau monde :

1/ Les entreprises de demain auront un management moins pyramidal. Les managers, ne se gênent pas (c’est leur job) de contrôler et reprendre les collaborateurs (voire de rédiger des notes, rapports….). Pourquoi ce contrôle aurait-il lieu uniquement de façon descendante ? Pourquoi leur statut les protégerait-ils ? Imaginez un employé qui observe son manager ne pas respecter les passages piétons dans l’entrepôt, alors que lui même ressens une forte pression pour respecter ce process… inutile de dire qu’au final, cet employé ressentira une sorte de « security washing » dans l’entreprise (on fait semblant d’être orienté sécurité mais en réalité ce n’est que du discours).

Et si le Safety fun game était un moyen de pousser les mangers à l’EXEMPLARITE, indispensable pour générer une véritable culture sécurité
 2/ L’obsession de la sécurité est partagé par toutes les entreprises. Certaines se contentent de mettre en place des process et de les faire respecter. D’autres vont plus loin en développant une CULTURE sécurité. L’objectif n’étant pas seulement de respecter des process mais d’avoir en plus les bons reflex (hors process) pour anticiper ou réagir en fonction de ce qui pourrait optimiser la sécurité.

La culture est une affaire de signaux multiples présents au sein de l'organisation qui renvoient (par couches de sédimentation successives) une conviction partagée par tous, au point d'en faire un élément naturel.

J’ai le sentiment que grâce à ce jeu, Amazon diffuse un signal extrêmement fort à TOUS les collaborateurs que la sécurité est l’affaire de chacun. Probablement, un signal parmi tant d’autres (je ne connais pas suffisamment Amazon de l’intérieur) … C’est à ce prix là que la CULTURE sécurité s’installe et se développe, et qu’au final la sécurité devienne NATURELLE au sein des équipes.

Indépendamment du jeu lui même et de la polémique qu’il a suscitée, la Direction a réussi un coup extraordinaire : plus aucun collaborateur de l’entrepôt de pourra remettre en doute que la Direction est obsédée par la sécurité.

 Lors de mes différentes missions d’accompagnement « culture client » au sein d’entreprises industrielles, on m’a souvent fait le parallèle entre la culture client et la culture sécurité. Les deux engageant la mise en orchestration de différents signaux permettant au final de jouer une petite musique permanente dans la tête de chacun… qui guidera chaque actions, décision, évaluations…

Avec le Safety fun game d’Amazon je retrouve en effet une fois de plus la pertinence de cette vision.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un commentaire ? Un avis ? N'hésitez pas à nous envoyer toutes vos remarques, nous ne manquerons pas d'y répondre.
L'équipe Dia-Mart Consulting.